Domination, illusion, instrumentalisation

Parfois je reçois des demandes de séance qui me font réagir.
Et parfois, oui, je réagis.
Dont acte.

 

Bonjour **,

Vous m’aviez déjà contactée au printemps dernier. J’avais alors souligné que votre demande repose davantage sur la dégradation que l’humiliation, ce qui m’intéresse peu. En vous relisant aujourd’hui, mon impression reste identique. Je décide par conséquent de refuser votre candidature pour des raisons que je prends le temps de vous expliquer.

Tout d’abord, j’éprouve une grande fatigue et peu de considération (euphémisme) envers les mâles qui se proclament « alpha », les machos et les discours machistes. Si vous êtes sincère dans votre présentation, votre attitude et vos préjugés envers les femmes n’est – hélas – pas un jeu, mais un problème aux racines profondes. Femme et féministe, je vous invite à réviser vos positions pour enfin respecter l’autre part de l’humanité.
« Soigner vos travers » est justement, dites-vous, ce que vous espérez de notre séance ? Le BDSM n’est pas une thérapie. Il peut s’apparenter à, mais ne saurait suffire sans un autre travail d’accompagnement.
Si vous pensez « guérir de votre machisme » par ce biais, vous vous leurrez au profit de celles qui vous entretiennent dans cette illusion.
Après, chacun a le droit de choisir ses chimères.

Vous souffrez vraiment, vous voulez changer ? Parfait, éduquez-vous !
Bonne nouvelle : vous n’avez besoin de personne pour commencer. Aujourd’hui les ressources sont multiples, des podcasts aux lieux communautaires en passant par les livres et ateliers.
Mauvaise nouvelle : c’est long, impliquant, mais, excellente nouvelle, passionnant et porteur de relations bien plus harmonieuses que celles bâties sur le socle inégalitaire et désormais bancal (il était temps !) du patriarcat.
Vous ne le faites pas ? Votre envie de progresser n’est qu’une façade ou un alibi commode. Aucune excuse.

Enfin, la précision de votre scénario, jusqu’aux phrases que je dois vous hurler alors que vous êtes à terre en vous serrant les couilles, indique que me réduisez à un simple instrument assujetti à votre désir. Or je n’entends pas être commandée, façon « liste de courses », sur ce que je fais ou ne fais pas en séance.
À ce titre, je trouve les précisions sur mes vêtements parfaitement irritante.
Si je n’ai pas envie de porter de décolleté, de jupe courte ni de bas, je n’en porterai pas.
Si je n’ai pas envie d’incarner cette féminité que vous méprisez et qui vous effraie tant, je ne le ferai pas.
Ne comprenez-vous donc pas que par ces demandes, vous ne faites que reproduire la domination dont vous dites vouloir vous écarter ? Alors que vous prétendez brûler de vous soumettre, vous définissez :
1/ le scénario auquel une femme doit se conformer,
2/ les mots qu’elle doit prononcer,
3/ la tenue qu’elle doit porter.
En d’autres termes : vous allez me payer pour que je remplisse votre cahier des charges, sur une trame où vous adoptez la posture du petit mâle avant de reprendre, à la sortie, la défroque du mâle alpha. Où est la domination ? Je n’y vois, moi, que l’achat d’une prestation, d’un service façonné et dirigé par vos choix… Un énième avatar du machisme, donc, dissimulé sous les atours de l’obéissance le temps d’une parenthèse.
Consciente des limites de mon activité, il m’arrive d’accepter cette donne. Mais dans la mesure où votre demande repose sur une base que j’exècre et combats, c’est non. Parce que si vous veniez, je pourrais bien me fâcher et vous briser les couilles, au sens propre.

Votre intention est d’être réellement dominé ? Très bien. Prévoyons une séance où je fais tout ce que je veux à l’intérieur de vos limites. Vous n’aurez ni décolleté, ni minijupe, ni Louboutin, et peut-être même rien du tout, hormis l’ordre de vous tenir tranquille pendant le temps que je voudrais, dans la position que je voudrais, ignoré dans un coin de mon Boudoir si tel est mon souhait.
Là, oui, vous ferez acte d’obéissance et de soumission.

Fouetteusement,
Madame.

Photo de ArthK ; modèle : O.

 

Aidez mon site à se faire connaître et partagez !

Tous les contenus du site (textes, photos, audios) sont le fruit de mon travail et celui des photographes. Merci de partager avec la mention "madamelule.com".
Les contenus sont déposés et protégés. Ne pas les utiliser ni les copier sans mon autorisation écrite.

Domination, illusion, instrumentalisation

Aidez mon site à se faire connaître et partagez !

Tous les contenus du site (textes, photos, audios) sont le fruit de mon travail et celui des photographes. Merci de partager avec la mention "madamelule.com".
Les contenus sont déposés et protégés. Ne pas les utiliser ni les copier sans mon autorisation écrite.
Shopping Basket
error: Ce contenu est protégé. merci !