Et vos désirs, Madame ?

Être Maîtresse est une vocation, et même un long chemin. Au fil du temps mes goûts s’affinent ou changent, mes pratiques évoluent. Je ne domine pas aujourd’hui comme je dominais hier. Bonne nouvelle, je déteste autant me répéter que m’ennuyer ! Cela dit, l’essentiel demeure :

– mon souci du consentement, surtout dans les jeux « tendus »
– mon refus absolu des drogues qui modifient l’état de conscience.

Mon moteur érotique est le pouvoir. C’est pourquoi j’affectionne les jeux qui mettent l’autre à ma merci et me donnent le contrôle sur son corps, son cerveau, son plaisir… et sa frustration.
J’aime les mots susurrés et les silences à faire frémir, les jeux pervers de double-contrainte, les histoires que j’invente et dans lesquelles je vous entraîne, l’intervention, parfois, d’un coup de dé qui jamais n’abolira le hasard.

Mot à mot, mes favoris

  • Réflexion, théâtralité, improvisation, fantaisie : fétichismes rares, ascendant cérébral, scénario, jeux de rôles. Devenez mon prisonnier, ma chose, ma petite bête à foutre !
  • Excitant, frustrant : tease and denial, contrôle d’orgasme, orgasme ruiné, cage de chasteté. 
  • Liquide et intime : un de mes fétiches ? Les fluides corporels, salive et champagne (douche dorée, bâillons pour vous).
  • Percutant : gifles, cravache, martinet, canne, fessée à mains nues.
  • Pénétrant : engodage, travail anal. Mon péché mignon ? Me transformer en femme phallique ou vous soumettre à ma fucking machine.
  • Contraignant, enveloppant : entraves, menottes, cordes, liens, cellophane, forniphilie (transformation en meuble humain), body bag, cagoule…
  • Chaud, froid, électrique : bougies, glaçons, électricité, collier de dressage à impulsions.
  • Si feeling particulier, piquant, très (aiguilles),épicé (couteaux, collier de dressage), servis à point (jeux de nourriture)

    Mention spéciale aux séances à plusieurs avec une voyeuse, une assistante ou en double Domme. J’adore jouer en duo, trio, et plus si affinités

    Le BDSM étant un immense terrain de jeux,cette liste n’est pas exhaustive.
    Vous avez d’autres désirs ? Confiez-les moi ici.

En ce moment j’aime moins

  • Les séances dédiées au fétichisme exclusif du pied. Je le pratique cependant volontiers couplé à d’autres jeux.
  • La féminisation qui se veut humiliante. Féministe, je n’apprécie pas le raccourci « m’habiller et me comporter en femme = humiliation », et encore moins de travestir les hommes en vulgaires caricatures de femme. Dans la même veine, la putification me déplaît.
  • La sissyfication.
  • L’animalisation (pet play). Les masques de chien me mettent mal à l’aise.
  • La dégradation physique et psychologique (mettre votre tête dans les toilettes, hurler des insultes…).
  • Le latex et le vinyle. Vous êtes fétichiste de ces matières ? Il vaut mieux contacter une Maîtresse qui l’est également.
  • Une approche gynarchique de la domination.

Je n’aime pas, je ne pratique pas

  • Les  sondes urétrales et le medplaylavementsinjections, prises de sang.
  • Le fouet. Je veux dire, un vrai fouet.
  • La régression infantile, les couches (ABDL), les scénarios incestueux.
  • L’humiliation à caractère religieux et/ou racial.
  • Le masochisme poussé : ballbusting intense, coups de poings, passages à tabac, etc.. D’expérience, j’ai peu d’affinités avec les masochistes d’âge mûr.
  • Le smoke fetish : je ne fume pas.
  • Le fireplay, le marquage permanent type branding.
  • La domination virtuelle, la domination financière, les correspondances érotiques, le chantage (blackmail).

Mes limites

  • La nudité (je ne domine pas nue), le switch (je ne suis pas soumise), les rapports intimes, cunnilingus et anulingus.
  • La scatologie et le vomi.
  • Je ne domine pas les femmes, et encore moins les femmes devant les hommes.


IMPORTANT !

Je ne suis ni soumise, ni escorte.
Mes prestations ne comprennent pas de rapports sexuels
.
Une « liste de souhaits » ne saurait définir le contenu de notre séance. Je peux ne pas la suivre ou interrompre le jeu en cours si je le juge bon.